samedi 29 octobre 2011

Tables rondes autour de Frédéric LEFEVBRE

Ce vendredi 28 octobre, à l’invitation du Député Lionel TARDY j’ai eu le plaisir de pouvoir assister à deux tables rondes autour de Frédéric LEFEVBRE Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services, des Professions Libérales et de la Consommation.

Table ronde tourisme avec Frédéric LEFEVBRE balade en ville 281011 Crédit photo : Denis VIOLLET

L’Union Départementale des Office du Tourisme et Syndicats d’Initiatives avait préparé des questions relatives aux classement des meublés, aux délais pour le reclassement de l’ensemble des hébergements touristiques, au classement des Offices de Tourisme, au Plan qualité tourisme et enfin au budget d’Atout France. Trop de sujets pour une matinée où les rendez-vous s’enchainent en prenant à chaque fois un peu de retard.

J’ai retenu que les professionnels présents seraient prêt à contribuer à l’effort national en acceptant une augmentation de TVA pour autant que cette hausse soit réellement appliquée à tous y compris les fast-food et les sandwicheries.

On survole les thèmes ! Le Ministre a toutefois pu rappeler aux acteurs présent sa volonté de ne pas transiger sur les objectifs d’amélioration de la qualité tout en réalisant que certains délais pouvaient être difficiles à tenir.


A ce rythme, il me semble difficile qu’un Ministre puisse prendre réellement le pouls d’un secteur économique aussi vaste que celui couvert par Frédéric LEFEVBRE. Je partage l’avis des sénateurs qui ont proposé dans un rapport de juin 2011 le retour à un véritable Ministère du Tourisme afin que notre pays puisse se donner les moyens de capter et surtout maintenir ses parts de marché en ce domaine. Rappelons que l’Organisation Mondiale du Tourisme estime que nous allons bientôt franchir le cap du milliard de touristes annuellement et que les nouveaux sont essentiellement issus des pays du BRICS. Il convient donc que les pays récepteurs (la France) soient capables de mutualiser des ressources pour attirer ces nouveaux touristes. Un appel récurant qui mériterait d’être supporté par des actions plus ambitieuses du Ministre en charge de cette industrie… ce qui ne veut pas forcément dire plus de budget.

Jean-Claude MORAND 29/10/11

Plus d’images