mardi 4 octobre 2011

La vente liée d'un ordinateur à un OS interdite par la loi ?

Selon NUMERAMA, deux amendements “déposés par des députés de gauche et de droite visaient à interdire la vente liée d'un ordinateur à un système d'exploitation. Destinés au projet de loi sur la protection du consommateur, ils rappellent en particulier à Eric Besson ses engagements pris dans le cadre du plan France Numérique 2012.” Ils ont été retirés en dernière minute dans l’attente d’une décision de la cour de Cassation prévu le 6 octobre prochain.

Je suis dubitatif ! Le PC n'est qu'un de mes multiples objets animés par un système d'exploitation. Ma tablette, mon GPS dans la voiture, mon téléphone,  bientôt mon four en ont un ou l'auront. On peut effectivement proposer aux consommateur d'activer un logiciel avec une clef... mais sera t'il vraiment gagnant ? Je ne le pense pas car il devrait alors payer à Apple, Google, Microsoft ou d'autre un prix de licence à l'unité ce qui coûterait indiscutablement beaucoup plus cher pour l'utilisateur final. Imaginez-vous demander à Apple de vous vendre un IPhone 5 sans SON système d’exploitation ? Certains fabricants proposent des machines avec des système d’exploitation différents sur leur plateforme. Mais il s’agit dans leur grande majorité de machines destinées à un usage professionnel comme les serveurs. Et dans ce cas, des ingénieurs système ou ingénieurs réseaux sont en charge de la configuration et de la sécurisation de ces machines. Devrons-nous pour un achat de moins de 600 € faire appel à ce type de professionnels pour résoudre nos inévitables problèmes ? Ma proposition est de laisser le 1% de geeks qui refusent de travailler avec les produits de Microsoft ou d’un autre système, reformater leur machine et d’installer le logiciel de leur choix. Le 99 % des utilisateurs n’auront pas à payer le choix d’une minorité. Car en décuplant le système d’exploitation le gain financier brut sera minime.

Cela pourrait aussi générer du CA pour les sociétés d'assistance qui seraient appelées par Mme Michu pour l'aider à configurer son réseau, les interconnexions avec de nombreuses applications.

Bref un frein onéreux pour le développement de l'économie numérique !