dimanche 4 décembre 2011

Le 1er Ministre s’engage en faveur du développement de l’économie numérique

Mercredi dernier, les 4e assises du numérique se sont déroulées à Paris. Je n’ai pas encore pu obtenir l’ensemble des présentations, mais j’ai le plaisir de partager avec vous 57 mesures qui ont été annoncées par le Ministre de l’industrie. François FILLON est aussi intervenu à cette occasion en apportant son soutien aux mesures proposées. Je vous laisse découvrir son intervention dans la vidéo sur le site du gouvernement.¨(+)

image

Le Premier ministre François Fillon a prononcé un discours aux quatrièmes Assises du numérique, qui se sont tenues mercredi 30 novembre à l'université Paris-Dauphine à Paris.

A cette occasion, le Premier ministre a rappelé l'implication du Gouvernement dans le développement du secteur des nouvelles technologies et du numérique et sa volonté de "tirer parti du potentiel de croissance que représente le numérique". Notamment en soutenant la recherche et l'innovation, avec le programme d'investissements d'avenir (en tout 4,5 milliards d'euros consacrés au numérique) et avec le crédit impôt recherche.

Développer le numérique, c'est aussi "encourager sa diffusion" : "il faut que la révolution numérique soit à la portée de tous", a souligné François Fillon en référence au déploiement du très haut débit. "Nous nous sommes fixés des objectifs très ambitieux : 70 % des foyers à l’horizon 2020, 100 % à l’horizon 2025. L’État a d’ores et déjà décidé d’y consacrer 2 milliards d’euros pour stimuler l’initiative privée et l’engagement des collectivités locales", a-t-il indiqué.

"La troisième exigence de notre stratégie numérique consiste à soutenir les secteurs dont les fondements sont bouleversés par l’explosion du numérique et tirer parti de ces potentialités pour en développer d’autres. Parmi ces secteurs, il y a ceux de l’édition, de la musique, du cinéma, de l’audiovisuel", a indiqué le Premier ministre, ajoutant : "dans ces domaines, qui sont au cœur de la création, nous avons le devoir de veiller au respect des droits essentiels qui fondent la propriété intellectuelle". Le Premier ministre a par ailleurs souligné la nécessité de contribuer, avec les industries de contenu, "à faire émerger des nouveaux modèles économiques qui soient favorables à la création et qui soient favorables à la diversité culturelle".

Enfin, François Fillon a évoqué "la contribution du numérique aux relations (…) entre les citoyens et l’État". "C’est dans cet esprit que nous avons décidé de lancer une politique audacieuse d’ouverture des données publiques", a-t-il souligné, en référence à la mission Etalab créée en février 2011, et "dont le rôle est de coordonner l’action de l’ensemble des administrations afin de mettre les données de l’État à la disposition du plus grand nombre".

A cette occasion, le Premier ministre a annoncé la mise en ligne le 5 décembre de la plateforme data.gouv.fr. "L’open data concernera aussi bien, par exemple, les dépenses et les recettes de l’État que les mesures de la qualité de l’eau ou de l’air ou le patrimoine de l’État. Cette initiative contribuera donc à renforcer la transparence de l’action de l’État", a-t-il expliqué.

Lire l'intégralité du discours du Premier ministre

 

Prendre des mesures au niveau national est une bonne chose, reste à trouver des porteurs de projets locaux et les moyens de déployer le numérique dans les pays de Savoie.

(+) Contrairement à ce qui est possible avec Youtube ou Dailymotion, je n’ai pas réussi à intégrer cette vidéo dans ce blog.