samedi 17 septembre 2011

Formation au e-Tourisme des futures cadres du tourisme de la province chinoise du Sichuan.

clip_image001 La ville de Chengdu (province du Sichuan, 14 millions d’habitants) a fait la une de la presse en mai 2008 à l’occasion d’un tremblement de terre qui a fait 70'000 morts. Cette préfecture s’est donnée pour ambition de devenir la capitale des loisirs et du sport de la Chine de l’Ouest. Le marché de l’outdoor est actuellement estimé à 3 milliards de dollars à Chengdu. Une classe moyenne chinoise en constante augmentation atteint 180 millions de personnes dont déjà 10 millions de skieurs en 2011 et 20 millions estimés en 2014. Nul doute que les plus aisés souhaiteront venir découvrir les pistes des stations alpines. Et c’est dans ce cadre que l’IAE de Savoie et l’Ecole Suisse de Tourisme de la HES-SO ont organisé une formation pour les futurs cadres de l’industrie touristique de cette région. A la demande l’Ecole Suisse de Tourisme je vais avoir le plaisir de transmettre mes connaissances et ma vision du e-Tourisme à une première promotion d’élèves issus Chengdu Institute Sichuan International Studies (CISISU)[1].

Transmettre la connaissance des systèmes d’information touristiques à un groupe d’étudiantes ayant une formation littéraire est un défi intéressant en sachant qu’au sein de notre culture occidentale elles ont plutôt une attitude de rat de bibliothèque que d’adeptes du maniement de la souris. Dans le cadre du programme Alp-Sichuan la situation risque de se compliquer car les étudiantes ont la barrière de la langue à franchir afin de découvrir - en quelques dizaines d’heures - non seulement les aspects de notre culture, mais aussi les bases du e-Tourisme avec toutes les facettes de la technologie. Pouvoir exposer des étudiants à des réalisations concrètes et leur permettre de rencontrer des professionnels de l’industrie touristique est une opportunité unique que le séminaire SITRA offre.

Je suis particulièrement heureux de pouvoir leur donner l’opportunité d’être sensibilisées au fait que les grandes sociétés ayant ouvert leurs données soient devenues riches (thème de la conférence d’ouverture d’Olivier REAUD). Je prône depuis de nombreuses années la création et l’adoption de standards d’échanges de données entre les systèmes. SITRA est un concept exemplaire en ce domaine, de nombreux ateliers sont autant d’études de cas qui seront présentées pour illustrer la manière dont les données sont reprises par des sites web, des applications mobiles, des médias sociaux ou plus traditionnels. Je nourris aussi le secret espoir que quelques-unes d’entre-elles créeront ou collaboreront à des agences émettrices et inciterons dans les années à venir des touristes chinois à choisir les alpes Suisses et/ou Françaises pour leur séjour européen. Les organismes réceptifs et les prestataires de services les plus agiles ne manqueront pas de prendre un premier contact avec ces futures cadres du tourisme chinois.

Les aspects organisationnels avec la découverte des métiers d’animateur numérique du territoire ou encore les changements induits dans les organisations seront également autant d’apports utiles pour ces étudiantes qui sont les acteurs du tourisme chinois de demain.clip_image002

 

Jean-Claude MORAND
Intervenant pour le compte de
l’Ecole Suisse de Tourisme de la HES-SO

Source photo : CISISU


[1] Le CISISU est un des meilleurs établissements du Sichuan en matière de formation aux langues étrangères avec 12 000 étudiants