samedi 6 février 2010

Web 2.0 : Opportunités pour l’entreprise

Web20-TelecomLe dernier numéro spécial Web 2.0 de la revue Télécom est paru. Il est intitulé « Web 2.0 : opportunités pour l’entreprise » et j’ai le plaisir de présenter quelques idées à l’occasion d’une table ronde virtuelle aux côtés de Joël De Rosnay. J’apprécie la confiance que David FAYON Co-rédacteur en Chef de cette revue spéciale, m'a accordé en me sollicitant pour exprimer mon opinion pour un lectorat d'experts.

Je propose dans cet article quelques idées de développement du Web 2.0 et plus généralement de l’utilisation des nouvelles technologies par les entreprises. Quelques-unes des autres signature de cette revue sont  Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d’État à la prospective et à l’économie numérique, Viviane Reding, Commissaire européen,  Didier Krainc, DG IDC France, bien entendu David Fayon, auteur de Web 2.0 et au-delà et de Facebook, Twitter et les autres..., et pour la table ronde : Emilie Ogez, Ludovic Dubost, David Fayon auteur deWeb 2.0 et au-delà”, Jean-Paul Figer, Louis-Aimé de Fouquières, Philippe Hilsz, Xavier Marvaldi,  Louis Naugès, Joël de Rosnay et Hubert Ségot et votre serviteur.

Pour ne prendre qu’un extrait je considère que “…les objets vont certainement être une source d’interaction, mais nous allons aussi progresser dans le domaine de l’intelligence collective en profitant de celle acquise par chacun des membres des réseaux sociaux auxquels nous appartenons. A l’heure actuelle, le standard FOAF n’est utilisé que pour identifier les personnes au sein des communautés virtuelles. De nouvelles applications permettront d’étendre ce concept aux caractéristiques propres à chacun des membres. Par exemple, lors de la préparation d’un voyage, une application qui saura utiliser ce standard, pourra identifier les personnes qui ont visité la même destination et pourra également sélectionner le type de voyage proche de vos goûts personnels en partant du principe que vos amis ont probablement des centres d’intérêts proches des vôtres.”

Pour en savoir un peu plus, mon billet sur mon blog nouvelles technologies est un peu plus détaillé ici

Pour recevoir la revue Télécom, adressez un chèque de 11 euros (franco de port) avec vos coordonnées à Revue Télécom, 46 rue Barrault, 75 013 Paris (chèque à libeller à l'ordre de l'AIST).