jeudi 16 décembre 2010

Le THD arrive à petits pas en Haute-Savoie

P1130380.JPGPhoto : assistante parlementaire de Lionel TARDY

Lundi dernier (le 13 décembre 2010), Lionel TARDY a réuni un panel d’experts pour aborder le déploiement de la TNT et du haut-débit en Haute-Savoie.Excellente initiative cette réunion. Des intervenants de qualité ont délivré des messages didactiques destinés à expliquer ce qui est pour l’instant programmé. Un schéma départemental d’aménagement numérique est en gestation depuis juillet 2010, une bonne chose ! Mais il semble que le très haut débit (x>20 Mb/s) ne soit pas inscrit dans les priorités à 5 ans. Habillement, le maillage est annoncé à l’horizon 10 ou 12 ans, c’est-à-dire en 2022 ! Pendant ce temps, nos concurrents asiatiques continueront à surfer encore plus vite. Car la France, malgré nos Minitel et un équipement ADSL honorable, ne se situe pas dans le Top 10 des pays les mieux équipés. Même les roumains font mieux que nous !

clip_image001

Dans le panel d’excellents intervenants, il manquait Numéricâble, le cablo-opérateur historique de l’agglomération annécienne qui rechigne à dépasser les 30 Mb/s et encore quand on les a. Pour ma part je ne dépasse pas 10 Mb/s… un rêve pour ceux qui attendent ADSL dans leur campagne, mais un débit ridicule pour un finlandais, un coréen ou un japonais. 

J'ai découvert que le satellite allait très prochainement pouvoir livrer 10 mb/s partout... intéressant.

En revanche, je reste convaincu que la Haute-Savoie doit avoir un programme plus ambitieux pour permettre idéalement à tous d'obtenir 100 Mb/s tant pour la TV que pour les accès aux réseaux publics et privés. Le coût ? Bien moindre que les JO et avec un retour sur investissement bien plus certain !

Il a été dit que le futur de l'accès à Internet était les appareils mobiles (smartphones, tablettes, voiture,...) rien est programmé pour l'instant. Je recommande qu’Annecy doit lance un programme de hotspots gratuits sans délais et se positionne pour être équipé d'un réseau WIMAX (norme de type 802.16) dès que possible. Un partenariat public/privé peut être imaginé : Bolloré est titulaire de 20 licences WIMAX régionales. Free, de son côté, est détenteur d'une licence qui lui permet de couvrir l'ensemble du territoire national de cette technologie. Technologie permettant d'atteindre des débits théoriques de 70 Mb/s sur 50 km, le WIMAX représente à la fois une alternative à l'internet filaire (xDSL) et, surtout, à d'autres standards d'accès nomades (WiFi, 3G…). Google investit aussi dans ce domaine... pourquoi pas aux bord du lac d'Annecy au côtés de Syane ?

Ces équipements seront appréciés des futurs congressistes et aussi des nombreux touristes sans parler des nombreux annéciens.