dimanche 15 septembre 2013

Des idées pour le futur des haras

15/9/13 - Je n’avais jamais visité les haras dans leur intégralité, j’ai donc saisi l’opportunité de son ouverture à l’occasion de la journée du patrimoine pour découvrir plus en détail le lieu et d’imaginer comment la collectivité pourrait bien utilisé le potentiel des lieux suite à leur récente acquisition par la ville d’Annecy.

L’endroit est remarquablement bien placé au Sud de la ville. Un peu éloigné des centres de vie que sont Novel, les Teppes, Seynod, Cran, Meythet ou encore Argonay. J’insiste sur ce point car en terme d’aménagement urbain, il devient important de prendre en considération le déplacement du centre (géographique) de plus en plus au Nord. Cette réflexion concernant principalement les activités des habitants du bassin annécien. En revanche, j’ai une vision différente en ce qui concerne les activités touristiques qui conservent leur centre d’attraction proche du lac. J’en déduit donc que cet espace devrait avant tout être dédié à des activités destinées à des visiteurs.

Alors pendant 2h30 de visites, mon esprit a imaginé plusieurs possibilités en ce domaine toutes avec le soucis de conserver au maximum le cadre et les bâtiments tant pour leurs aspects extérieurs (de nombreuses façades et toitures sont inscrites à l’inventaire complémentaire des monuments historiques) que pour leurs aménagements intérieurs témoignage d’un passé où le cheval était un élément clef de la stratégie du développement économique du territoire.

Début août 2013, j’écrivais dans ce blog que la création d’un centre culturel sur le modèle du centre Gianada à Martigny. Je persiste après avoir visité ce lieu. Je crois aussi que les appartements et villas pourraient être remis en état, dans leurs volumes actuels, pour loger des employés de la ville.

Cela dit, si vous me lisez vous avez sans doute des idées. Alors pourquoi ne les dériveriez pas dans un commentaire ?