lundi 23 avril 2012

Pourquoi chassez-vous les entrepreneurs ?

 

J’ai déjà croisé Yves BONTAZ lors d’un débat dédié à la réforme des retraites sur TV8 Mont-Blanc. Je le retrouve aujourd’hui en lisant un pamphlet qui présente le programme de la gauche vu au travers de ces lunettes (toujours aussi originales) de l’entrepreneur qu’il est avec 350 salariés en France (Haute-Savoie) et 1450 dans des filiales en Chine, au Brésil, en Tchéquie, en Tunisie. Avec un titre très actuel : “M. HOLLANDE : Pourquoi chassez-vous les entrepreneurs de France ?” il avance une série d’arguments très bien documentés que tout électeur devrait avoir lu avant de choisir son bulletin le 6 mai prochain.

Il porte un jugement différent de celui de la classe politique et des médias, sur la cause de la fermeture de très nombreuses usines.

La première cause réelle est, selon lui, le dégout d’entreprendre dans le pays, car l’employeur est mal considéré dès qu’il fait du profit.

La deuxième cause est le trop fort taux d’impôt, confirmé par la phrase classique « quand on a tout payé, il ne reste rien ».

Il dit aussi que s’il n’avait pas ses usines en Tchéquie et en Tunisie, son site de France serait fermé car la délocalisation ou la localisation à 50 % dans un pays à coût modéré, lui permet d’être compétitif, en effectuant la partie complexe en France et le reste à l’étranger.

Il fait 2 fois par an le tour du monde, et il est effrayé de voir comment notre pays est la risée du monde aves les RTT, la dizaine de grèves par an et notre arrogance !

A la veille des élections présidentielles, il ressent encore davantage cette haine de F. Hollande ; partout résonnent des échos comme » vivement que nous partions de ce pays qui hait les employeurs, où un homme qui réussit est hué ! »

Il ne comprend pas qu’un parti politique puisse détester des entrepreneurs pour ensuite leur demander de faire des efforts afin d’avoir de la croissance ! Il ne croit pas non plus que la gauche ne s’adresse qu’aux gros riches car ceux-ci ont déjà quitté le pays avec une partie de leurs entreprises ; donc F. Hollande déteste tout ceux qui font du profit, du gros au petit, jusqu’au restaurateur à qui il va remettre une TVA plus élevée. La conséquence sera que des centaines de milliers d’emplois vont encore disparaitre sur notre territoire.

Pour commander le livre

Au format électronique (Kindle) sur Amazon c’est ici pour seulement 2,68 €

Au format papier sur son site