samedi 12 février 2011

Quelques impressions suite à la table ronde sur l’économie de montagne–La Clusaz 11/02/11

Lionel TARDY, Député de la Haute-Savoie m’a honoré d’une invitation à la “Table ronde sur l’économie de montagne” ce vendredi à La Clusaz. Je suis donc rentré du Salon Voyage en Multimédia de Saint-Raphaël pendant la nuit pour ne pas manquer d’assister à ce débat qui se déroulait dans un village qui m’est cher.

Et je n’ai pas été déçu même si les propos étaient très policés mais bien préparés par les conseillers du Président de la République qui a ainsi pu apporter des réponses sans langue de bois et en mettant les points sur les “i” pour certains. Le chef de l'État était accompagné par Mme Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, ministre de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, Mme Chantal JOUANNO, ministre des Sports et M. Frédéric LEFEBVRE, secrétaire d'État chargé du Commerce, de l'Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services, des Professions libérales et de la Consommation.

Jean-Marc SIMOND, Président de la Compagnie du Mont-Blanc (qui gère une grande partie des infrastructures de Chamonix) plaidait pour un allongement des concession d’exploitation. Nicolas SARKOZY, a répondu avec beaucoup de lucidité : OK, mais pour autant que vous investissiez !

A Pierre LESTAZ, Président du Syndicat National des Téléphériques de France (SNTF) qui a exprimé le souhait de trouver une solution pour les lits froids, c’est-à-dire, essentiellement les résidences secondaires qui restent vides pendant la saison, il a clairement affirmé son souhait de ne pas créer de nouveaux logements mais au contraire de trouver une formule qui permettrait d’aménager l’existant afin que le parc immobilier de la montagne puisse mieux répondre aux attentes des consommateurs.

Le Président a également rassuré, avec beaucoup d’humour, Marie-Louise DONZEL représentante des producteurs de reblochon en affirmant avec force qu’il ne pouvait avoir un tourisme blanc sans une présence verte importante. Un territoire sans homme est un territoire mort.
Sur ce point, cette table ronde m’a donné l’envie de réactiver un projet d’ambassades des Aravis que j’avais porté au début des années 90 alors que j’étais membre du Conseil municipal de La Clusaz. J’espère rencontrer prochainement ML Donzel afin de tester à nouveau l’idée.
Le nouveau pôle de compétitivité Outdoor Sports Valley par la voix de JL Diart demandait le soutien de l’état pour une formation des acteurs de ce secteur.
Ce thème de la formation a également été évoqué à Saint-Raphaël, cette fois-ci pour l’ensemble des acteurs du tourisme. La grande majorité des directeurs d’Office du Tourisme présents, admettant que les formations de BTS ne préparaient pas les agents à l’usage des outils e-Tourisme.
Jean-Claude MORAND 12/2/11