mardi 3 août 2010

Apple remplacera t’il les Offices du Tourisme ?

Vous êtes nombreux à me lire et à détenir un IPhone que vous utilisez aujourd’hui pour surfer sur quelques sites, twitter ou encore publier quelques informations sur Facebook et enfin téléphoner. La société de Steve JOBS ne compte pourtant pas en rester là. Après la récente acquisition de SIRI par Apple, le géant de l’informatique mobile ne compte pas laisser Google prendre des initiatives dans le domaine du tourisme et du voyage. Apple vient en effet de déposer un brevet pour une série de services qui pourraient prochainement voir le jour sur son produit phare : l’Iphone ou encore l’IPad.

 

Selon la présentation de Mashable, les applications proposées par SIRI, c’est à dire l’identification d’un itinéraire, d’un POI et la possibilité de faire des réservations seraient complétées par des services de conciergerie pour les hôtels. En clair, le concept de conseiller et d’assistant personnel pour le voyage serait couvert d’une manière exhaustive à partir d'e l’appareil qui se trouve dans la poche des touristes et voyageurs.

Pour tous les souscripteurs du service, il deviendrait possible de choisir les prestations annexes, commander vos repas, boissons ou encore utiliser toutes les fonctions d’une télécommande qui permettrait de régler l’inclinaison de votre lit ou le niveau de la température de votre chambre. 

1 - cover

 

ITravel, le brevet déposé par Apple couvre toutes les phases du voyage, de sa préparation aux opérations postérieures à l’expérience que vous avez vécue. Les capacité de communication de l’IPhone ou de l’IPad seront ainsi largement mises à contribution pour faciliter la vie des voyageurs, de générer du revenu pour les opérateurs et aussi pour accroitre les parts de marché d’Apple dans ce domaine.

 

Pour ma part, cette annonce me fait regretter amèrement l’impossibilité que nous avons en Europe de déposer des brevets de ce type, laissant ainsi toute l’initiative de l’innovation dans le domaine du logiciel à nos amis américains. Mon projet bots4you étant proche de ce concept, ne pouvant pas trouver de financement sur ce côté de l’atlantique. 

Accessoirement, je mesure l’importance du fossé numérique qui est en train de se creuser entre les professionnels actuels du tourisme et les développeurs des sociétés américaines que cela soit chez SIRI (une émanation de la DARPA dotée à l’origine de 200 millions de $ puis un financement de 25 millions de $ pour la startup du voyage), GOOGLE avec ses multiples initiatives dans le domaine du voyage, d’EXPEDIA et maintenant d’APPLE avec ITravel.

Autant de bonnes raisons pour développer activement les activités de recherche de l’Institut Français du Tourisme et pourquoi pas un Pôle de compétitivité tourisme qui viendrait stimuler l’innovation au sein de ce secteur industriel.

Jean-Claude MORAND – 3/08/2010