jeudi 30 septembre 2010

Fibre optique : Un grand ouf pour les campagnes..l’ARCEP veut favoriser la fibre optique en zone rurale..

 

Alors que la Haute-Savoie s’est doté d’un plan d’accès au haut-débit prévoyant que seulement 31% des foyers soient connectés à moyen terme, l’ARCEP articule une stratégie beaucoup plus ambitieuse pour les zones rurales. Je reprends ici les recommandations de l'ARCEP

 

Déploiement de la fibre dans les zones rurales. Vallée du Borne - Le Grand-Bornand - Photo de JC MorandL'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) a rendu public ce mardi un rapport préconisant de déployer la fibre optique le plus loin possible dans les zones rurales, pour y améliorer les débits internet disponibles et y favoriser le déploiement du très haut débit.

Le rapport adressé au Parlement et au gouvernement considère comme "optimal" le scénario qui consiste à "amener la fibre le plus loin possible dans les territoires et à compléter avec d'autres technologies", "là où il n'est pas envisageable (...) de déployer la fibre".

L'organisme cite la montée en débit des liaisons en fil de cuivre, la téléphonie de nouvelle génération (ou 4G) et le Wimax (internet haut débit sans fil) parmi les technologies envisageables pour transmettre au client final les données acheminées par la fibre.

Quelles actions ?

L'Arcep précise également les actions à mettre prioritairement en oeuvre pour soutenir le déploiement des nouveaux réseaux.

Aux yeux de l'Arcep, la priorité est aujourd'hui de mettre en œuvre ces outils de façon efficace pour que le déploiement des nouveaux réseaux à très haut débit s'engage de façon irréversible, au travers des actions suivantes :

- l'ensemble des acteurs concernés - opérateurs, collectivités territoriales et État - doivent, en priorité, agir pour densifier les réseaux de collecte existants en fibre optique, qui permettront d'apporter la fibre optique le plus loin dans les territoires et de favoriser ainsi le très haut débit sur les réseaux fixes et mobiles ;

- il appartient aux collectivités territoriales et à l'État d'accélérer la mise au point des schémas directeurs et de veiller à leur respect;

- il convient de mobiliser rapidement les financements nationaux mis à disposition par l'Etat dans le cadre du programme national très haut débit, en appui des financements des opérateurs et des collectivités territoriales ;

- l'ARCEP vise à favoriser les investissements, à un rythme soutenu, et avec un degré élevé de mutualisation ;

- l'ARCEP prendra en compte les objectifs d'aménagement du territoire dans les conditions d'attribution des fréquences 800 MHz pour le très haut débit mobile qu'elle proposera prochainement au Gouvernement ;

- les opérateurs et les collectivités territoriales pourront recourir à des technologies alternatives, telles que la montée en débit sur cuivre, les réseaux câblés ou le satellite.

Hier 27 septembre, l'Autorité de la concurrence s'était déclarée favorable aux mesures soutenant le co-investissement pour encadrer le déploiement de la fibre optique en zones moyennement denses, et a souhaité favoriser l'accès des nouveaux opérateurs au réseau très haut débit.

Le communiqué complet de l'ARCEP et son rapport complet de 160 pages sont ici...

Source : http://www.jailafibre.eu/index.php/smallnews/detail?newsId=4632&_newsletterjob=967445